THE LUNCH BOXJe suis allée voir ce film en salle début janvier, pour lequel j’avais aimé la bande annonce, tout simplement.
“The Lunch Box” de Ritesh Batra, c’est tout d’abord un film indien. Pour le contexte, il faut savoir que l’action se déroule à Bombay, où un gigantesque réseau de distribution de repas préparés par les épouses des hommes qui travaillent en ville est organisé chaque jour. C’est comme-ci au moment où il est l’heure de manger, on vous amenai votre repas tout chaud du midi, prêt à déguster, directement sorti des fourneaux de chéri(e) (ou maman).
L’histoire en quelques mots : Ila, une jeune femme mariée, une fille à charge, prépare tous les jours la lunch box de son mari. Celui-ci n’accorde plus beaucoup d’importance à sa femme et fini rarement ses plats. Un jour la lunch box, se trompe de destination et atterri sur le bureau de Saajan, un homme solitaire proche de la retraite. Il la mange entièrement. Quand Ila récupère la lunch box et découvre qu’elle a été terminée, elle s’étonne, puis finit par comprendre que ce n’est pas son mari qui l’a mangé. Elle glisse un mot dans la lunch box suivante, et de là démarre une correspondance entre Ila et Saajan. Ils parlent de nourriture, puis de leur vie respectives, et évoquent une vie commune. Ils s’attachent l’un à l’autre et on commence à comprendre qu’ils tombent amoureux…
THE LUNCH BOX 01
Tout d’abord, ce film m’a appris plein de choses sur la vie en Inde, en particulier sur la nourriture. Je n’avais aucune connaissance de ce système de lunch box, qui semble très bien marcher là-bas. Aussi on apprend que pas mal d’indien se nourrissent uniquement de fruits le midi, et que la bananes est très nourrissante ! PS : vous aurez l’eau à la bouche pendant tout le film. En effet, on voit Ila (Nimrat Kaur) préparer ses plats pendant tout le film et croyez-moi, si vous avez faim ce sera une quasi-torture et vous filerez vous faire un resto indien à la sortie.

THE LUNCH BOX 02

A part ça, ce film est magnifique, sensible à souhait. On sent peu à peu Saajan (Irrfan Khan), veuf vivant seul, s’ouvrir à Ila, cette belle jeune femme désabusée. Leur complicité est touchante, et on espère une fin qui les réunis, malgré leur différence d’âges et de milieu (ils n’ont pas la même religion).
Je vous conseille ce film sans hésiter !
Alice

Crédits photos : Allo ciné