Je suis toujours avide de découvertes pendant l’été, surtout au niveau culturel. J’ai un peu délaissé ma ville de Lille pour découvrir des nouvelles oeuvres à Nantes, qui organisait son « Voyage » estival, dont je vous avais un peu parlé dans cet article look ou je posais dans le Jardin des Plantes. Pour résumer, « Le Voyage à Nantes »,est un évènement qui dure 2 mois et pendant lequel on peut visiter de nombreuses expositions dans la ville. Il y a aussi des lieux de convivialité qui sont aménagés pour partager un moment sympa au coeur de la ville, pour ceux qui n’ont pas la chance de partir en vacances : cinéma de plein air, barbecue… Tout cela installé dans un parcours à travers la ville (et même au delà) relié par une ligne verte que vous pouvez suivre pour vous balader à travers ces oeuvres et activités.

Voici donc quelques clichés de ce que j’ai pu voir. Il y avait énormément de lieux à découvrir, c’était impossible pour moi de tout visiter malheureusement ! J’ai donc concocter mon propre Voyage =)

DSC_2046

DSC_2050

Aaah le Lieu Unique… c’est vraiment un de mes endroit préféré à Nantes. Cette tour art nouveau appartenait à l’industriel LU et reste un endroit culte de la ville. Cet été, on pouvait y découvrir les expositions « Supersymmetry » de Ryoji Ikeda et « Memoria » par Anne et Patrick Poirier. La première exposition est tournée vers le digital et son esthétisme minimaliste. C’est une façon vraiment différente d’aborder l’art, j’ai été très surprise par le rendu. On peut y observer deux installations très impressionnantes impliquant vidéo, projections, effets numériques et systèmes scientifiques. Cela valait vraiment le détour. Pour la deuxième exposition, il s’agit d’évoquer le souvenir et la mémoire, par exemple via une odeur, comme pour ce parfum de Petit Beurre LU dont est imbibé le lieu et qui a été réalisé en édition limité par les artistes Anne et Patrick Poirier. 

DSC_2071

DSC_2073

Au niveau du Château des Ducs de Bretagne, une installation de Patrick Dougherty (un artiste que j’admire) est visible de l’extérieur. Pape du Land Art (selon moi), l’américain a construit un de ses traditionnel assemblage de branchage pour obtenir un parcours labyrinthique. Une telle poésie se dégage de ses oeuvres…

 

DSC_2077

DSC_2079

Dans la cour du château on tombe sur un être étrange, un extraterrestre rigolo qui nous rappelle tout de suite le penseur de Rodin de par sa posture. « The Non-Thinker » (celui qui ne pense pas en français) de Aida Makoto est en effet une référence directe au sculpteur. Le japonais Makoto travaille en général sur une critique de la culture japonaise en perpétuelle contradiction avec elle-même. Ce personnage me fait d’ailleurs penser à un personnage de bande dessiné. Un manga avec des manières européennes en somme ?

DSC_2082

 La suite la semaine prochaine !

 

Et vous, avez vous visité ces expositions ?

Qu’en avez vous pensé ?

 

Suivez nous sur Facebook

Suivez nous sur Hellocoton

Suivez Alice sur Instagram

Alice